Cathébrèv' n° 667 du jeudi 29 mars 2018

Si cet e-mail ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.

Paroisse de la Cathédrale de strasbourg

Cathébrèv' n° 667 du 29 mars 2018

  • Au lendemain de la Passion selon saint Marc
  • Prochaine béatification de Mère Alphonse-Marie
  • Intendant à la Cathédrale : une mission à visages multiples

Nos dernières actualités

Paroisse de la Cathédrale de strasbourg

Au lendemain de la Passion
selon saint Marc

 

Jamais encore la traditionnelle passion des Colibris n’avait soulevé un tel enthousiasme.
Donnée cette année à la Cathédrale le vendredi 23 et le samedi 24 mars devant environ 500 personnes chaque soir, les représentations de 2018 devaient beaucoup à IrénaTatiboit, directrice du Carré d’Art, le célèbre centre Chorégraphique de la rue des Bateliers, et à Pascale Lequesne, comédienne professionnelle, dont la mise en scène extrêmement novatrice a su souligner les arêtes du texte de l’évangéliste.
Parmi les témoignages reçus, celui que cette spectatrice adresse à l’ensemble de l’équipe d’animation des Colibris :
« Nous voudrions vous adresser nos plus vives félicitations pour le magnifique spectacle des Colibris auquel nous venons d’assister. Quel superbe moment, riche en émotion, avec ces chants si beaux, ces danses harmonieuses et le récit de la Passion magnifiquement narré par une jeune fille talentueuse, le tout en parfaite coordination.
Quel beau témoignage de foi également de la part de tous ces jeunes ! C’est une très belle entrée dans la Semaine Sainte que nous vous devons. Nous vous en remercions très chaleureusement ».
Et, parmi d’autres témoignages encore, celui que des parents envoient à la Présidente des Colibris :
« Merci pour ce magnifique spectacle. Notre fille a été très fière d’y participer. Bravo pour les costumes, les chants, la mise en scène, les chorégraphies, l’éclairage… L’ensemble était très réussi. Bravo aussi pour les chants à plusieurs voix. Merci pour votre implication et votre travail tout au long de l’année. »

Paroisse de la Cathédrale de strasbourg

Prochaine béatification de
Mère Alphonse-Marie

C’est au cours d’une audience accordée au cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, le 26 janvier dernier, que le pape François a donné son accord pour la promulgation du décret de béatification de Mère Alphonse-
Marie (Elisabeth EPPINGER)
, fondatrice des sœurs du Très-Saint-Sauveur, née à Niederbronn en 1814 et décédée à Oberbronn en 1867.
Ainsi s’achève un long processus marqué par un premier procès diocésain, ouvert en 1951, puis interrompu, et par un second procès diocésain ouvert en 2006 par Mgr Doré et conclu en 2007 par
Mgr Grallet. Monsieur le Doyen Raymond Winling en a présidé les
travaux au nom de l’archevêque.
Selon les nouvelles normes promulguées par le pape Benoît XVI en 2005, les célébrations de béatification n’ont plus lieu à Rome mais dans le propre diocèse des bienheureux. La célébration de la béatification de Mère Alphonse-Marie aura donc lieu
le dimanche 9 septembre à 15h en la Cathédrale de Strasbourg et ce sera la première béatification de l’histoire à se tenir en Alsace. Prêtres, diacres, religieuses et fidèles y sont largement conviés.

Paroisse de la Cathédrale de strasbourg

Intendant à la Cathédrale : une mission à visages multiples

Régulièrement, et encore ces jours-ci avant Pâques, nous sont posées des questions au sujet du rôle de l’intendant de la Cathédrale : « Mais, au juste, que fait-il ? De qui et de quoi est-il responsable ? »

1. La fonction première de l’intendant consiste à être le responsable direct et permanent de l’équipe des 13 salariés de la Fabrique (sacristains, surveillants, vendeurs), dont il s’agit de planifier le travail tout en l’expliquant et en le faisant évoluer si besoin.
Ce qui implique une grande confiance de part et d’autre en même temps qu’un esprit de collaboration et de souplesse. Avec, en outre, la gestion commune – intendant/salariés – des conflits avec tel ou tel visiteur qui refuse de se plier aux ordres des membres du personnel. Ainsi, raconte l’intendant, « le 23 mars nous avons dû
évacuer de force un individu qui a agressé notre surveillant en porte Kammerzell. Le surveillant lui a demandé d’ôter son bonnet avant d’entrer, mais cette personne a refusé d’obtempérer et a bousculé violemment le surveillant pour entrer dans la Cathédrale.
Nous sommes intervenus, lui demandant de sortir en raison de son comportement agressif. Mais, à nouveau, il a refusé et nous a insultés en hurlant. Nous avons alors raccompagné cette personne de force vers la sortie. D’où, de sa part, une série d’injures
et de menaces. Désormais, je ferai intervenir dans ce genre de situation les forces de l’ordre et porterai plainte pour agression contre un membre du personnel. Je ne peux pas accepter que la sécurité du personnel soit mise à mal. »

2. Autre fonction de l’intendant, non moins importante : la responsabilité des accueillants bénévoles et des veilleurs bénévoles. Eux ne sont pas salariés et viennent à la Cathédrale à titre tout à fait gracieux, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente. Pour
autant, leur engagement ne les met pas à l’abri d’agressions (surtout verbales)  de la part de visiteurs insatisfaits. Et là encore l’intendant est celui qui vient leur prêter main forte lorsqu’une situation se dégrade. Exemple le plus fréquent : le monsieur qui, à aucun prix, ne veut ôter son bonnet, et le même monsieur qui, après l’avoir ôté, le remet aussitôt dix mètres plus loin…

3. Enfin, une fonction ingrate mais indispensable  qui, littéralement, arrime l’intendant à son ordinateur : la réponse aux demandeurs qui, pour toutes sortes de sujets, attendent une réponse – de préférence positive – à leur requête.
   - D’abord, les courriers de service  tels que celui de ce recteur de Cathédrale qui veut que son stand de vente soit mieux achalandé et donc plus rentable. Réponse de notre intendant, après l’énumération précise des articles de l’offre commerciale de Notre
Dame de Strasbourg :  « Comme il y aurait beaucoup à partager sur cette question, je suis à votre entière disposition pour vous aider plus précisément. Nous pourrons aussi, le cas échéant, vous conseiller sur le choix de fournisseurs : la question des achats est centrale quant à la réussite financière. Enfin, si vous avez des sujets en particulier, nous pouvons en parler au téléphone, n’hésitez pas.»
   - Ensuite, les courriers de doléance tels que celui de cette enseignante à propos du ticket d’accès en groupe au spectacle de l’horloge astronomique : « 2 euros par participant pour un groupe, c’est beaucoup trop onéreux pour la durée de temps accordé : 30mn ! Au regard des tarifs des guides qui prennent 3,5 euros par participant d’un groupe et pour une durée de 2 heures de visite, vos tarifs sont complètement inadaptés et démesurés ! « Réponse de l’intendant : « Afin de parfaire votre information, permettez-
moi de préciser que l’entrée donne droit au visionnage du nouveau film de l’horloge, au mouvement de l’horloge et également à la visite de la Cathédrale sans contrainte d’équipement audio jusqu’à 13 heures, soit 1h30 de visite au total. Les tarifs que nous pratiquons, veuillez le noter, sont très en dessous de toute autre visite à Strasbourg. Enfin, comme les guides sont libres de leurs tarifs,
le comparatif avec le tarif de la visite de l’horloge astronomique ne nous est pas opposable. »

C’était un petit échantillon (mais un tout petit…) de l’activité  multiforme et astreignante de l’intendant de Notre Dame de Strasbourg.

Michel Wackenheim

 

Vous ne souhaitez plus recevoir ces mails ? cliquez sur le lien pour vous .